Bienvenue à Olide.


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nar Smolenski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Nar Smolenski    Ven 29 Mar - 14:20


    Sujet: Nar Smolenski.


    Âge : Né le 10 mai 2012 - 113 ans (transformation en 2039) – 27 ans d'apparence

    Sexe : Masculin
    Orientation sexuelle : Peu importe
    Groupe : Sécurité Interne – Sentinelle section 5
    Race : Vampire



__Description Physique :

    « Si je devais parler de lui, et le décrire, je dirais qu'il est plutôt grand même si pour une homme il n'est pas non plus gigantesque. En fait, c'est par rapport à moi qu'il est grand étant donné que je suis petite. Il mesure un mètre quatre vingt-cinq et à la dernière visite médicale il pesait soixante huit kilogrammes. Ce qui est un poids tout à fait correct. Sa corpulence en elle même est fine bien que travaillée et finement musclée et je dois le dire, elle est assez plaisante au regard ! Il est sportif, il est beau tout simplement. Je ne sais pas comment vous expliquer mais il dégage une sorte d'aura qui vous met tout de suite en confiance c'est étrange quand on sait qu'il ne sourit que très rarement et que quand il sourit au final, on a l'impression que c'est faux, comme s'il n'était pas à l'aise avec cette expression, chacun ses petits défauts me direz vous. Ce qui m'a fait craquer aussi chez cet Agent de la sécurité interne ce sont ses yeux bleus, oh et quels yeux bleus, c'est transcendant, quand ils me fixaient avec leur intensité et leur profondeur, je me sentais littéralement fondre ! Parfois en tant que médecin j'aimerais vraiment pouvoir avoir des droits sur mes patients. Hum Hum... »

    « Smolenski vous dites ? Cet homme est tout simplement trop flippant ! Sérieusement, j'ai jamais vu un mec aussi chelou que celui là ! Genre il te fixe tout le temps, avec ses yeux fins là, et il est musclé en plus je crois qu'il en abuse. Je me suis déjà frotté à lui et je peux vous dire que j'ai regretté, il m'a remis à ma place et bien rapidement. En même temps c'est son boulot et je suppose que son espèce d'armure l'aide pas mal... Bon j'exagère un peu en disant qu'il fait peur mais c'est vrai. Il a le teint super pâle, il est assez mystérieux et quand je suis en sa présence je me sens tout de même vachement mal. Il me fait peur ouais, en fait c'est clair, j'ai peur de lui, je sais pas ce qu'il est c'est pas possible d'avoir une peau aussi blanche et des cheveux aussi noir quand on est Russe. Peut être qu'il nous ment en fait, et qu'il s'est inventé une vie, personne ne sait vraiment d'où il vient et c'est franchement désolant. Je peux pas avoir confiance en lui. »

    « Nar ? Il a toujours été banal pour moi, je n'ai jamais vraiment eus l'occasion de lui parler mais lorsque je le croise il n'attire pas tant que ça mon attention. La seule chose que je pourrais remarquer chez lui c'est bien évidemment son style vestimentaire plutôt intéressant. Il semble tenir à son apparence et semble vraiment bien s'occuper de lui même ce qui le rendrait séduisant pour certaines femmes. Donc je disais, son style vestimentaire se rapprocherait du style vestimentaire un peu trop sobre, un peu trop classieux. Quand il ne porte pas son armure de fonction, on dirait qu'il se prend pour un aristocrate, que ce soit dans sa manière de se tenir ou de se vêtir, c'est perturbant, ces pantalons droits, ces chemises cintrées... Si strict. Mais il m'énerve avec ses traits parfaits, et sa peau lisse.. Moi jaloux ? Jamais. »


__Description Psychologique :

    « Nar est un jeune homme assez affirmatif dans la vie, ou plutôt avec ses amis, il vous soutiendra et vous encouragera autant qu'il le peut. C'est une chose que j'apprécie beaucoup chez lui et malgré ça il reste pourtant quelqu'un de très réfléchi. Il ne prend jamais une décision à la hâte et sait se poser calmement histoire de penser à toutes les éventualités possibles pour tel ou tel cas.
    Il y a une autre chose qui plaît énormément chez lui, c'est son coté artistique. Il a une grande connaissance en la matière et s'il n'était pas de la sécurité interne il serait sûr qu'il aurait pu être professeur d'art plastique ou de musique. Il s'intéresse beaucoup à l'art ce, depuis toujours et de n'importe quelle époque. Il se fascine pour ça. Niveau musicalité, il est un pianiste assez agile même s'il dit le contraire. Il dit qu'il avait simplement apprit au fil des années. Dans ce cas, on se demande depuis combien de temps il est en vie pour arriver à une aussi jolie maîtrise. Mais jamais on ne lui parle de ce genre de choses parce qu'il le prendrait mal. Mais bon, il a tout de même un grand sens de l'humour, on peut souvent rigoler avec lui, il est quelqu'un d'agréable à vivre vous savez, il est toujours prêt à rire et à faire l'imbécile. Enfin ça, seulement quand il est en confiance avec la personne et qu'il l'apprécie depuis longtemps. »

    « Vous voulez converser au sujet de monsieur Smolenski ? Oh c'est un homme vraiment très courtois. Nous nous sommes croisés lors d'une soirée. Il était vraiment très agréable et très bien vêtu. Il était habillé d'un costume trois pièces gris souris si je me souviens bien. C'était parfaitement en accord avec la soirée et j'ai beaucoup apprécié voir un homme aussi jeune et aussi classe. Il était très poli et j'ai appris que dans la vie il était quelqu'un de très structuré ! Chaque choses ont leurs places, en une soirée j'ai pu le remarquer. Il semble avoir même quelques tics, vouloir tout remettre en ordre et en place. Il n'est absolument pas négligeant mais assez regardant. Après les longues discussions que nous avons pu entretenir tous les deux, j'ai pu remarqué que pour son jeune age il était vraiment très autonome ! Et ça c'est une qualité remarquable chez un homme. C'est étonnant qu'il ne soit qu'un membre de la sécurité interne. C'est honorable de savoir se débrouiller seul à son age. En plus de ça, son éducation est parfaite. Il sait comment se comporter en Gentleman ! Je ne connais pas sa famille mais je suis sûre que ce sont de grands aristocrates. Voir plus ! Il est d'un tempérament très noble au final et en plus de ça il est intelligent, jamais je n'ai pu lui reprocher quelque chose pendant nos conversations. »

    « Nar... Nar le vampire ? Si je le connais... Hm et comment ! Nous sommes sortis ensemble pendant deux ans. Et c'était une expérience assez exceptionnelle. Nous avons toujours de bons contacts d'ailleurs même si ce n'est plus pareil qu'avant. Sachez que Nar est quelqu'un de très nuancé et lunatique, il change souvent d'humeur pour un rien et c'est une chose à laquelle je ne me suis jamais habituée et je pense que je ne m'y habituerais pas. Cependant en couple, il est quelqu'un de très optimiste et rapidement gaga avec ses petites amies et ça c'est génial, si vous voulez vous sentir aimée et choyée, il est l'homme idéal et l'amant idéal aussi (mais je ne suis pas objective). Cependant il lui prend souvent l'envie de mordre. Je suis obligée de garder le secret et je le ferais mais pourtant cela m'a toujours perturbé et j'ai eus du mal à l'accepter. Cependant je ne peux rien lui refuser. Il nous a fallut du temps pour qu'on arrive à devenirs francs envers nous même et nos sentiments. Il est plutôt réservé et timide avec ceux-ci. Il ne m'a même jamais dis qu'il était amoureux de moi et jamais je n'ai pu entendre un « Je t'aime » sortant de sa bouche. Cela m'a beaucoup attristé mais au fond je savais ce qu'il ressentait pour moi à l'époque. Les seuls problèmes que j'ai vraiment rencontré avec lui c'est qu'il est assez volage et charmeur. Il apprécie de voir qu'il plaît aux gens alors... enfin, c'est notre petit Seigneur à nous, on ne peut rien lui refuser... »

    « Cet homme ? Je ne l'ai jamais aimé il ne me revient pas. C'est une sorte de Mary-Sue masculin, à croire que tout est parfait chez lui ! Mais si vous voulez mon avis, tout ce qu'il montre aux gens, c'est faux. Archi-faux même ! Tout ça parce qu'il est d'une classe sociale plus élevée que la mienne et que nous avions des vues sur la même fille : Nebraska. Et dire que maintenant il l'a laissé tombé comme une pauvre fille abandonnée à son désespoir. C'est affligeant mais je déteste son arrogance. Il est calculateur à un point pas possible le pire c'est qu'en plus de ça, il sait être totalement blasé et blasant surtout ! Il prévoit tout ses plans à l'avance mais il y avait un point sur lequel j'avais toujours une longueur d'avance c'est qu'il est vraiment coléreux et impulsif. Un simple petit pique qu'il n'avait pas prévu et il est prêt à exploser. Un mot plus haut que l'autre et les coups fusent. Il se croit tellement supérieur. Il est tellement hautain avec les gens que je le trouve insupportable. Cet être égocentrique est parfois incompréhensible sérieusement c'est quoi cette manie de tout rapporter à lui ? Moi je ne supporte pas. Mais bon vous savez, il faut toujours haïr des gens sur cette planète. Moi c'est cette vieille sangsue. »


__Histoire :

    Maintenant que vous avez déjà perdu votre temps à essayer de dresser mon portrait psychologique et physique grâce à l'intervention d'autres personnes, permettez que je me présente par moi-même. Ce sera vraiment plus simple. Je suis donc prénommé Nar Smolenski de la famille Smolenski, visiblement... Je dirais que ma vie ne commença vraiment qu'en 2039. Je dis cela parce que ce n'est qu'à partir de cette date que j'ai commencé à ressentir la vie : en étant mort. 
    Et puis il y a une autre raison aussi, héhé à vrai dire, je ne me souviens de presque rien avant tout ça, comme si j'avais voulu les balayer de mon esprit tout simplement. Alors je me retrouve avec un trou intersidéral dans ma mémoire. Je sais juste que je m'appelle Nar, je suis Russe et visiblement, ma famille devait être assez riche vu l'argent que je possède. Mais c'est tout, je n'ai plus de réelles attaches, plus de réels buts, juste une nouvelle existence.

    Mais je m'égare. J'aimerais si vous me le permettez vous parler du premier jour du reste de ma vie. Le jour où je devins ce que je suis aujourd'hui. Le jour ou l'éternel s'offrit entièrement à moi. C'était une sensation ignoble, de sentir la vie quitter mon corps pour se faire habiter par une force étrange et surhumaine. J'aurais pour toujours vingt sept ans. À l'époque j'étais marié, ça je m'en souviens aussi. Malheureusement ma femme perdit la vie en couche. Je m'en souviens de cette femme, une femme grande, élancée avec une petite bouée au ventre que j'adorais taquiner avant qu'il ne prenne de la grosseur pour devenir un gros ventre contenant lui-même une petite vie. Elizabeth était blonde, de longs cheveux en cascades qui lui tombaient sur les seins, mais elle était aussi très faible, un teint naturellement blafard, des lèvres trop fines, des yeux qui ternissaient de jour en jour. Il était certain, qu'avoir un enfant lui coûterait la vie. Pourtant, lorsque nous avons découvert qu'elle était enceinte, elle avait voulu se battre et avoir cet enfant malgré tout, parce que j'étais là, j'étais son talisman protecteur, c'était ses mots. « Ne me quitte pas Nar, sans toi, je ne suis qu'une épave. » « Pourquoi voudrais-je faire une chose aussi absurde ? Je suis l'homme le plus heureux du monde. » Oui,mes seuls souvenirs en tant que vivant son ceux-ci, ceux relatant à Elizabeth. Et puis, quand ma nouvelle condition décida à ma place qu'il valait mieux que je m'éloigne de cette femme avant que je ne lui fasse du mal, elle se laissa mourir, tout simplement, ne supportant sûrement pas le fait de devoir supporter un bébé et de devoir se supporter elle-même, seule, sans moi. Si vous voulez mon avis, c'était elle mon talisman, avec elle, j'étais capable de tout. Depuis que son dernier souffle fut rendu, je crois être l'homme le plus las du monde. « Éli' tu seras ma femme à jamais. » et je porte toujours mon alliance.
    Depuis ce jour, j'accumule les compagnes au fil des années et des voyages, m'adaptant culture et chaque femme. Je suis un homme à femmes et je pense que j'en serais toujours un. Je suis un homme insatiable, j'ai toujours besoin de rechercher des choses et des nouvelles sensations.

    Je dus apprendre tout seul la vie en tant que vampire et j'étais assez perdu. La lumière du soleil me brûlait et la nourriture que j'appréciais tant avant n'était plus d'actualité. Je ne vivais que la nuit, me nourrissant du liquide vital des êtres humains. La vie de vampire est une vie au final très instable, nous devons toujours déménager afin que les humains ne se doutent pas de quoi que ce soit. En effet, avoir un homme qui ne vieillit pas et qui ne change pas à quelque chose de vraiment perturbant, alors j'évitais de trop me montrer, je me faisais de plus en plus discret et je me cachais. Je connus beaucoup de choses au fil des siècles qui passaient et je pense que j'ai passé le plus clair de ma vie à apprendre.
    Pourquoi me direz-vous ? Je ne suis pas né vampire, il y a bien quelqu'un qui m'a transformé et qui m'a laissé là ! Qui est cette personne qui se créa un fils et qui ne le rencontra jamais ? Je ne sais si mon nouveau père (ou nouvelle mère!) se contente de me regarder de loin, ou s'il est mort tout simplement ou s'il avait envie de créer un vampire pour voir ce qu'il deviendrait laissé tout seul pour apprendre cette vie de sauvage. Toujours est-il que les premières années furent très dures, contrôler la soif est une chose ardue. Et lorsqu'on oublie de se nourrir en restant cloîtré, je ne vous raconte même pas la douleur au fond de la gorge. Là, je me souviens de tout, de l'apprentissage, je me souviens de la transformation aussi...

    Il faisait noir, un homme vêtu d'un impair sombre et d'un chapeau cachant son visage s'approcha de moi. Il posa sa main sur mon épaule bon sang que cette poigne était forte ! Il souffla de sa voix la plus autoritaire. « Suis-moi. » Je l'ai suivis, bien évidemment, il m'a persuadé d'un coup, comme si j'étais incapable de lui dire non, de dire que je le trouvais bizarre ou encore que c'est très malsain de se balader avec un impair pareil parce que j'ai toujours l'impression que les hommes en dessous son tous nus. La clope au bec, j'avançais dans les ruelles sombres, nous pénétrâmes ce qui semblait être une ancienne auberge, il me fit monter à l'étage et me débarrassa de mes vêtements superflus. Ainsi veste, gants et gilet trouvèrent leur place sur une chaise. Il restait silencieux et ne me montra pas son visage. Pensant à un pervers, je serrais les poings prêts à le frapper... C'est avec une facilité déconcertante qu'il bloqua mes poings et me repoussa pour ensuite me plaquer au mur et me... Mordre ?! « Ah ! Vous êtes taré ! Sale pervers je ne suis pas de ce bord ! Je suis marié! » et de cette voix toujours autoritaire, il répondit contre ma gorge dont je sentais le sang s'échapper, la douleur me piquant. « Dis adieu à ta femme, et à ta vie. » la suite, fut très flou, mes forces m'ont quitté bien plus rapidement que je ne pensais et alors que mes yeux se révulsaient, mon corps tomba au sol dans un bruit sourd. L'homme me laissa là et s'enfuit alors qu'une voix de femme tout aussi autoritaire se faisait entendre. Elle s'approcha de moi, elle était rousse, c'est tout ce que je me souviens, ça et du rouge, du sang, beaucoup, dans ma bouche aussi... Je ne compris pas tout mais bientôt le calme revint et j'étais seul, incapable de bouger, la mort prenant part de mon corps avec une puissance que je ne soupçonnais même pas. C'était donc ça, j'allais mourir.

    Je vous passe les détails peu reluisants, c'est beaucoup moins sexy que dans les films de mourir et de renaître par la suite. Je sais juste que lorsque je pus enfin me lever, et bouger, et " respirer " normalement, je me sentais tout différent, et déjà le soleil pointait le bout de son nez à travers les carreaux. Ma gorge me grattait, je pensais avoir pris froid tout simplement. Quand un rayon de soleil toucha mon bras, un hurlement rauque s'échappa d'entre mes dents serrées, et je me réfugiais au fond de la pièce dans le noir, accroupi, collé au mur, poussant des rugissements affreux à cause de la douleur qui me paralysait le bras. Qu'étais-je devenu ? Une fois la nuit tombée, tous mes sens étaient en éveil, j'entendais, je voyais des choses que je ne ressentais pas avant, c'est en allant dans la rue, en regardant les gens que je compris que plus jamais ma vie ne sera la même. D'instinct, mon corps compris de quoi il avait besoin et je vins me nourrir d'un enfant, clochard au détour d'une rue. Je me suis détesté pour cela mais maintenant je me dis, que si j'avais eu un père ou une mère créatrice/créatrice un peu plus sympa, il m'aurait guidé pour mes premières chasses.

    Pour fêter mes 100 ans sur cette terre, en 2112, une guerre fut déclenchée. Au début je dois avouer que je ne compris pas tout ce qui se passait, restant à l'écart de tout cela, préférant observer et repérer un homme : Roderich Keller, celui qui dans plusieurs années, j'appellerais avec cœur et passion : Haut Dirigeant. C'est dans une auberge, où je résidais à cette période que j'entendis parler de lui pour la première fois, il y avait, une table derrière moi deux hommes qui discutaient activement. Ils semblaient vraisemblablement être de la même condition que moi : des vampires. Tous deux n'avaient qu'un nom à la bouche : Roderich Keller. Intrigué, un verre à la main, accoudé au bar, j'écoutais leurs paroles, intéressé. « Il est notre maître à tous, grâce à lui, notre vie sera bien meilleure! » « Il est mieux qu'un père ou un créateur, c'est lui, l'homme qu'il nous faut au pouvoir. » Ils semblaient être des soldats, Keller était peut-être leur sergent ? une connerie dans le genre ? C'est ce que je me dis au début, mais ces paroles me hantaient, et je lisais les journaux, je me renseignais, j'errais dans des coins sombres, en apprenant de plus en plus sur cette guerre et sur ce Keller. Et visiblement, le monde serait bien meilleur avec un homme comme lui pour nous diriger. Je voyais en lui, le père, le créateur que je n'avais jamais eu. Et si la personne qui m'avait offert cette immortalité n'avait pas voulu de moi, j'aurais fais n'importe quoi pour être accepté dans les rangs de Roderich Keller. Depuis trop longtemps j'étais un vampire seul, qui se cachait, qui avait peur des humains et qui n'osait à peine se nourrir de peur de se faire voir. Je voyais en ce dirigeant, un homme bon un sauveur pour nous tous

    Même si je ne participais pas à cette guerre je restais attentif à tout ce qui s'y déroulait, curieux, mais surtout intrigué. La chute arriva et la guerre des brumes prit fin, je me remis à sortir, observer les gens autour de moi et à la fondation d'Olide, j'étais présent en 2119. Enfin, ça, je ne l'avais pas découvert tout seul, il s'avérait qu'une jolie femme, nommée Nebraska, rousse aux grands yeux verts, une très vieille vampire, femme superbe qui accompagna ma " vie " pendant deux années était une fervente admiratrice de Roderich, elle savait se glisser partout et user de ses charmes pour avoir des informations, mine de rien, je m'étais reposé sur elle, elle m'avait guidé dans la nuit pendant un bon moment, et j'avais en elle une confiance inouïe. C'est comme ça qu'un jour elle débarqua dans le logement précaire où nous habitions, me lançant un vieux sac poussiéreux. « Fais tes bagages bébé, la guerre est finie, nous on déménage! » Interloqué, je pris le sac entre mes mains, m'approchant d'elle. « Où veux-tu qu'on aille? » Elle eut un rire, ah ce rire, il me faisait toujours fondre. Elle m'embrassa et reprit de plus belle. « A Olide grand nigaud, tu verras on y sera bien. » Posant mes mains sur ses hanches, je l'attirais contre moi pour voler un baiser à ses lèvres une nouvelle fois. « O- quoi ? C'est pour quoi faire ? Expliques-toi! » Elle rit encore, et m'expliqua donc ce qui se passait. Évidemment que j'étais emballé, nous avons fait nos bagages, puis au crépuscule, nous partîmes donc vers Olide. Je ne sais pas tout ce qu'elle a fait, tout ce que je sais, c'est que nous trouvâmes notre place dans cette ville.

    J'étais ravi d'en faire partie et bien évidemment, je n'ai pas hésité une seule seconde en donnant allégeance au grand souverain qu'est leHaut Dirigeant. 
    Je voulais faire quelque chose de ma vie, me bouger, je voulais tout simplement devenir quelqu'un et surtout... Avoir quelqu'un qui me regarde et qui fasse attention à moi. Mon créateur m'a abandonné bien tôt et jamais je ne saurais qui il est, mais avec la ville d'Olide j'avais une chance de tout recommencer à zéro. Devenir Sentinelle était le bon choix, faire régner la paix, l'ordre c'était une chose qui me plaisait et me motiver. Je ne pensais pas que ce travail me demanderait autant de temps, et que cela me passionnerait autant. Je n'avais plus le besoin ni l'envie d'être avec Nebraska, cette dernière, faisant partie de l'aristocratie de la ville ne cessait de me demander de venir avec elle, de m'occuper d'elle, d'arrêter de travailler pour venir dormir avec elle durant le jour. Mais moi, je refusais, toujours. Au bout de quelques mois, une fois la nuit tombée, dans la chambre à coucher je la regardais se déshabiller. Elle s'approcha de moi, et vint s'asseoir sur mes genoux, tentant de m'aguicher certainement. « Il faut que nous parlions Nebby. » Dis-je, tranchant le silence. Soudainement froide, elle enfila sa robe de chambre et se tint droite devant moi. Devant son silence, je me levais et levais les mains devant moi comme pour m'innocenter. « Je pense que notre histoire a assez duré... Nous, nous ne voyons plus les mêmes horizons, avant, nous étions liés par cette envie de trouver une ville pareille, maintenant que c'est fait, nous ne vivons plus dans le même monde. Je n'ai pas besoin de ce luxe. » « Qu'est-ce que tu essayes de me faire croire? » Elle était nerveuse, je le voyais tout de suite. « Je ferais mieux de déménager, on n'est pas fait pour être ensemble, moi ma vie c'est mon boulot maintenant. » J'appréciais beaucoup Nebraska, mais je crois que je n'ai pas besoin de m'encombrer d'une femme, je préfère la quitter avant de souffrir de son départ. Je savais qu'elle aurait fini par me quitter pour un beau gosse un peu crétin mais tellement plus friqué et d'une classe sociale plus haute. C'était le pouvoir qu'elle voulait, moi la reconnaissance. « Fais tes affaires et sors de chez moi, Rat misérable. » J'acquiesçais, sans même chercher à lui faire une meilleure opinion de moi et j'étais partis avant minuit, logeant chez un collègue quelques jours avant de me trouver un appartement que je pus payer avec mes lourdes économies du temps où j'étais humain et vraisemblablement riche.

    Mais alors que maintenant la ville s'ouvre aux humains, je surveille les nouvelles allées et venues d'un œil méfiant. Est-il raisonnable de vive en cohabitation ? Il y aura forcément des dérapages... Il est de mon devoir d'empêcher tout cela.


...............................

Comment avez-vous connu le forum ? : Via le partenariat de Meihua Chengshi.

Présence : Peu dans un premier temps je n'ai pas internet à intervalles régulières veuillez m'en excuser mais je voulais absolument m'inscrire ! Une fois que ce sera stable je dirais : 8/10

Quelque chose à ajouter ? : J'adore ce contexte.

Crédits avatar: Leejun35


Dernière édition par Nar Smolenski le Jeu 4 Avr - 15:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sous-fifre

avatar

Localisation : Olide.
Emploi occupé : Homme à tout faire.

MessageSujet: Re: Nar Smolenski    Mar 2 Avr - 10:37

Bonjour Nar et bienvenue sur Last Exile.
Je suis satisfaite de voir un nouveau visage par ici, et surtout de voir une fiche si rapidement rédigée. Je te prie de bien vouloir m'excuser pour le petit délai d'attente, ayant été particulièrement occupée ces jours derniers. Mais j'en viens dès à présent à ton personnage.

J'ai apprécié les descriptions physique et psychologique, trouvant la forme choisie particulièrement intéressante. L'idée des témoignages est en effet très bien trouvée, ceux-ci permettant de garder le mystère tout en en dévoilant sur ton buveur de sang. Il fallait oser, et je trouve que la chose amène à l'interrogation, les avis semblant différer sur Nar. C'est bien pensé. Deux petites choses m'interpellent néanmoins:

" [...]on sait qu'il ne sourit que très rarement et que quand il sourit nous apercevons de longues canines blanches "

Ici je vais me permettre de citer une question posée il y'a quelques temps par une membre du forum afin d'éclaircir convenablement ce point:

Citation :
Vous dites que les vampires se fondent dans la population, donc, on peut en conclure que leurs canines sont "rétractables" ... Cela dit, j'imagine qu'ils ont la peau très froide (en plus du teint "cadavre ambulant") et aucun battement de coeur ... ?

La description des vampires est donnée dans la section: " Races disponibles. " Pour les détails supplémentaires, oui, leurs canines sont "rétractables" ceci dit, elles n'apparaissent pas, ou ne disparaissent pas, en une micro seconde. Il faut un certain temps à un buveur de sang pour révéler ses canines, ou au contraire les dissimuler. ( sauf en cas de grosses faims. ) La peau est en effet extrêmement froide puisque l'on parle de non-morts. De cadavres ambulants, si tu préfères, le coeur ne bat donc évidemment pas. On sait cependant les vampires suffisamment avisés pour dissimuler ce fait.

Il est donc en effet peu envisageable de voir les vampires se promener tous crocs visibles, la chose risquant de surprendre les habitants, et d'éveiller leurs soupçons car je rappelle que les humains à Olide ignorent la présence des vampires. Je rebondis donc immédiatement sur cette phrase:

" Nar... Nar le vampire ? Si je le connais... Hm et comment ! Nous sommes sortis ensemble pendant deux ans. "

Soit, que cette jeune femme puisse avoir été au fait de sa condition autrefois, je veux bien mais attention, en aucun cas Nar ne pourra révéler sa véritable nature aux mortels qu'il en viendra à fréquenter en ville. Je me permets d'insister lourdement là-dessus, afin que les choses soient bien claires, au moins suis-je certaine que nous sommes sur la même longueur d'ondes. Tu avais peut-être déjà assimilé la chose donc ne t'en fais pas, je répète toujours ce type d'informations afin de ne pas voir d'erreurs commises par la suite. Smile

J'en viens à l'histoire. Je la trouve trop survolée, c'est dommage. Il serait je pense intéressant de donner davantage de détails, notamment sur la manière dont Nar en vient à entendre parler de Roderich Keller, qui semble tant éveiller son intérêt. Comment, et dans quelles circonstances encore, Nar rejoint Olide, etc etc. Bref, en dire aussi peu est peut-être voulu mais je pense qu'il serait judicieux d'ajouter quelques lignes.

Quelques fautes paraissent dans tes écrits, je pense qu'une relecture suffira à les corriger, celles-ci me semblant causées par l'inattention. Dans l'ensemble, la fiche est bien rédigée, le contexte est parfaitement assimilé, j'attends donc simplement ces quelques modifications pour te valider. N'hésite pas à intervenir si tu as des choses à dire. Smile

Bien à toi.

Alexander Clarke.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olide13.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nar Smolenski    Jeu 4 Avr - 15:54

Bonsoir !

J'ai enfin internet chez moi et c'est stable ! (et ça marche bieeeeeeeeeeeeeen !) Bon j'ai déménagé et tout du coup je suis un peu dans les cartons encore mais j'ai trouvé le temps de réécrire mon histoire et de corriger ma fiche.

Avant tout, merci d'avoir pris le temps de me lire, je dois dire que ce premier jet était assez timide, au vu du contexte qui est tout de même différent des autres forum et aussi, j'étais intimidé par le fait que vous écriviez tous très bien. Mais je me suis lancé et j'ai réécris mon histoire avec beaucoup plus de détails.

Merci pour la précision sur les crocs etc... Des vampires, j'ai retiré cette phrase afin qu'il n'y ait pas de trouble à ce niveau là. Pour son ex petite amie qui parle de lui dans la description mentale en tant que Vampire, j'ai ajouté cette personne à mon histoire, et ainsi on sait qu'elle est elle-même une vampire donc je ne pense pas que cela pose problème, il est évident qu'il n'ira pas crier sur tous les toits qu'il est un vampire. ;D

Voilà je crois que c'est tout, j'espère que l'histoire ira et qu'elle te plaira *stressé* si quoi que ce soit cloche, n'hésite pas à me dire de corriger. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Sous-fifre

avatar

Localisation : Olide.
Emploi occupé : Homme à tout faire.

MessageSujet: Re: Nar Smolenski    Sam 6 Avr - 9:59

Bonjour Nar.

Il n'y a pas matière à être intimidé, bien au contraire, l'essentiel est de prendre du plaisir à rédiger. ( d'autant que ton niveau est tout à fait correct Wink ) Ta fiche a été très bien remaniée, j'apprécie de pouvoir en savoir davantage sur Nar. La chose permettra en effet aux autres joueurs de mieux cibler ton personnage, ce qui ne pourra qu'être bénéfique.

Je ne souligne qu'une légère petite erreur, bien que l'idée de voir Nar posséder son propre logis ne soit pas pour me déplaire non plus. Durant leur service, les Sentinelles logent impérativement à la caserne, celles-ci ayant plusieurs rondes à faire et devant se relayer. Il est donc préférable de voir Nar évoluer dans le même univers que ses confrères. A part cela, tout convient, l'univers est compris. Quelques petites fautes d'orthographe demeurent encore, mais pourront être remaniées sans mal à l'aide d'une relecture. D'un point de vue général, je dois dire que j'aime assez la nature obéissante, déférente de Nar, je ne doute pas du fait qu'il sera un personnage très intéressant à côtoyer.

Je ne vois donc pas de raisons supplémentaires de te retenir. Tu es désormais validé. N'hésite pas à aller remplir un formulaire de demande de RP afin de trouver un partenaire de jeu, ou d'envoyer des messages aux personnes à même de t'intéresser. Selon les derniers propos de Svetlana, un jeu sera prochainement lancé à la caserne, j'imagine donc que toutes les Sentinelles y trouveront leur compte. Wink Le sujet public est encore ouvert, ici même: Voici venue la nuit des mauvais tours. tu peux bien entendu également y participer à ta guise. J'ose espérer que ton séjour ici sera plaisant.

Bienvenue à Olide et bon jeu !

Alexander Clarke.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olide13.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nar Smolenski    Sam 6 Avr - 10:19

Merci beaucoup !
En effet, désolé pour les petites erreurs, ainsi que pour la caserne, j'ai compris maintenant ! (:

A bientôt ;D
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nar Smolenski    

Revenir en haut Aller en bas
 

Nar Smolenski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Olide. :: † Préface † :: Nouvelles apparitions :: Sécurité interne-